Séminaires de psychologie clinique (Modules 3 et 4).

Conditions d'accès

Ces séminaires s’adressent à toute personne en formation à l’école. Ils doivent être suivis tout au long du cursus.

Ils peuvent être ouverts à des participants extérieurs de niveau équivalent aux stagiaires de l’école.

Il est nécessaire d'être engagé dans une psychothérapie personnelle.

 

Thèmes traités cette année

Les rêves

F. Brécard

21-22 janvier 2019

Depuis Freud, on sait que « le rêve est la voie royale vers l’inconscient ».

Au cours de ces deux jours nous aborderons les théories existantes sur le rêve et nous étudierons, à travers différentes techniques de travail, comment nos rêves parlent de nous et de notre histoire.

Process Communication Model

D. Fernandez

11-12 février 2019

 

A partir de son article sur le mini scénario pour lequel il a obtenu le prix Eric Berne en 1977, Taibi Kahler a développé un modèle de communication et de personnalité intéressant sur le plan clinique. L’originalité de l’approche de Taibi Kahler repose sur une typologie de personnalité qui va au-delà des modèles de personnalités classiques qui ont pour base un référentiel psychopathologique.

Lors de ces deux journées, nous étudierons les concepts élaborés par Taibi Kahler et comment on peut les intégrer dans notre référentiel de psychothérapie, en s’appuyant également sur la connaissance de notre propre profil de personnalité* remis en début de séminaire.

Méthodologie : profil individualisé PCM, présentations théoriques et études de cas.

* Le séminaire comprend la passation d’un questionnaire via internet (possible sur papier également) qui vous donnera votre profil individualisé PCM. Si vous ne l’avez pas déjà passé au préalable (lors d’une précédente formation par exemple), cet inventaire est nécessaire car la pédagogie du modèle repose aussi sur la connaissance de son modèle. Il est facturé 70 euros par personne par Kahler Communication France. Il vous sera remis le premier jour du séminaire.

Honte et Culpabilité

F. Brécard

1-2 avril 2019

 

 

 

On lit sa honte dans le regard des autres. On est alors renvoyé à l’angoisse insupportable d’être exclu et rejeté de la communauté humaine sans réparation possible.

La culpabilité nous conforte à notre propre conscience : reconnaître sa faute (réelle ou supposée), c’est pouvoir la confier, l’expier et aussi réparer et retrouver sa place dans le tissu humain.

Nous travaillerons sur le lien et la gestion de ces deux sentiments dans la construction de la conscience de soi et de l’estime de soi.

 

Le couple

F. Tachker-Brun

18-19 mai 2019

Cette relation, association si belle, si étrange et si complexe !

Dans cet atelier nous examinerons les modes de fonctionnement ou de dysfonctionnement de cette relation particulière.

Nous réfléchirons également aux méthodes d’accompagnement du couple en thérapie, en nous appuyant sur des analyses de cas apportés par les participants et/ou des jeux de rôle avec l’apport de techniques.


Durée : 2 jours = 12 heures Horaires : 10h –17h30